Pour venir au cabinet :

Métro :

Ledru Rollin - Bastille

Gare de Lyon

RER :

Gare de Lyon

Parkings :

Avenue Ledru-Rollin

Rue de Prague

☎ : 01 43 42 42 12

L'addiction sexuelle : en parler à Paris

En psychiatrie clinique, on qualifie de « dépendante » toute personne qui organise son existence autour d'un comportement, ou d'un produit. Toute personne ayant des relations sexuelles très régulièrement n'est donc pas forcément dépendante au sexe ! Un addict au sexe, lui, n'a pas un comportement normal : il passe donc la majorité de son temps à la recherche de l'assouvissement de ses fantasmes et de ses pulsions sexuelles.

Les addicts au sexe : à quoi les reconnaît-on ?

Cette addiction se présente généralement sous deux formes. La première relève du virtuel, et se traduit par la consultation obsessionnelle de sites pornographiques, ou de sites de rencontre. Souvent, les dépendants sexuels sont aussi des très gros consommateurs de films pornographiques. D'autres vivent davantage leur obsession dans le réel : fréquentation compulsive de prostituées, de clubs échangistes.

Les causes des addictions sexuelles sont variées. On remarque une forte hausse des consultations en rapport avec des addictions sexuelles, d'hommes jeunes (entre 20 et 30 ans). On peut estimer que la banalisation des images et des films pornographiques a contribué à la hausse du nombre d'accros au sexe.

Vous avez besoin de vous confier, d'être écouté et conseillé ?
Contactez le cabinet Sanquer au 01 43 42 42 12

L'addiction sexuelle : un phénomène typiquement masculin ?

La dépendance sexuelle touche beaucoup plus souvent les hommes que les femmes. Néanmoins, les femmes peuvent aussi être touchées par cette maladie, dont la nymphomanie est une des formes.

L'addiction au sexe : est-ce dangereux ?

Oui, l'addiction au sexe est dangereuse pour l'individu victime de la dépendance. Divorce, licenciement, isolement social, voire suicide : les conséquences de l'addiction au sexe peuvent être dramatiques. La plupart du temps, les accros au sexe ne sont pas dangereux pour les autres. L'immense majorité des addicts au sexe ne développe aucun comportement menaçant, agressif ou pervers envers l'autre.

Dépendance au sexe : quand consulter ?

Souvent, les personnes dépendantes au sexe finissent par consulter un sexologue parce qu'ils ont été surpris par leur conjoint(e) ou par leur employeur. Or, il est important d'agir en amont. Plus une addiction est traitée rapidement, plus le traitement est facile et rapide. Une prise en charge thérapeutique chez un sexologue peut suffire à soigner ces dépendants du sexe. L'addiction au sexe cache toujours un mal-être plus profond. Il est urgent et important de régler ces problèmes pour empêcher le patient de s'enfermer dans un comportement nocif et destructeur.

Si vous souffrez de problèmes d'addictions sexuelles, le sexologue Bernard Sanquer peut vous recevoir dans son cabinet de sexologie à Paris, tous les jours de la semaine.