Pour venir au cabinet :

Métro :

Ledru Rollin - Bastille

Gare de Lyon

RER :

Gare de Lyon

Parkings :

Avenue Ledru-Rollin

Rue de Prague

☎ : 01 43 42 42 12

Les fantasmes

Nécessaires à l'épanouissement sexuel, les fantasmes peuvent aussi faire culpabiliser. Faut-il toujours parler de ses fantasmes à son partenaire, et faut-il toujours passer à l'acte ?

Qu'est-ce qu'un fantasme ?

Définition du fantasme : le fantasme est un désir sexuel relevant d'une construction psychique plus ou moins consciente, et conditionnée par le passé : premières relations sexuelles, évènements marquants, etc. Les fantasmes se révèlent sous plusieurs formes : rêves érotiques, fantasmes de violence donnée ou subie, multiplication des partenaires, etc. Les fantasmes peuvent faire culpabiliser : est-ce normal de rêver de relations sexuelles avec des personnes autres que son ou sa conjoint(e) ? Pourtant, les fantasmes ont bien souvent un rôle positif : ils permettent souvent de s'évader, de vivre dans l'imaginaire des choses que vous ne feriez pas dans la vie réelle, ils coupent l'esprit des problèmes quotidiens.

Vous avez besoin de vous confier, d'être écouté et conseillé ?
Contactez le cabinet Sanquer au 01 43 42 42 12

Fantasme et passage à l'acte

Ce n'est pas parce que vous fantasmez sur une pratique particulière, que vous voulez en faire l'expérience dans la vie réelle. Il existe souvent un écart important entre le fantasme et le passage à l'acte. Dans certains cas, le passage de l'imaginaire à la réalité peut bien se passer. Mais dans d'autres, il peut s'avérer traumatisant. Il n'est donc pas toujours conseillé de mettre tous vos fantasmes en pratique, à moins d'y avoir mûrement réfléchi.

Fantasmes : comment en parler ?

Vous avez beaucoup réfléchi, vous souhaitez passer à l'acte et en faire part à votre partenaire ? Il n'est pas facile d'entamer une telle conversation avec votre conjoint(e). Commencez par lui en parler, sans mentionner un éventuel passage à l'acte. Si vous n'êtes pas sûr(e) de la réaction de votre partenaire, évitez d'utiliser des mots crus qui pourraient le(a) choquer. Abordez votre fantasme sous l'angle de la suggestion.

Si vous n'avez aucun fantasme, ou si vous trouvez vos fantasmes malsains, c'est peut-être le signe d'un mal-être. Bernard Sanquer, sexologue à Paris, reçoit ses patients tous les jours. Vous pouvez consulter pour une séance seulement, pour plusieurs séances, ou opter pour une psychothérapie brève ou sur le long terme.